Home / Accueil

Lieu historique national du Canada de Signal Hill

route Signal Hill, St. John's, Terre-Neuve et Labrador, Canada

Reconnu formellement en: 1951/05/30

Vue générale du lieu historique national du Canada de Signal Hill.; Parks Canada Agency/Agence Parcs Canada, F. Bergeson, NFPO Collection/011.
Vue générale
Vue générale de Signal Hill, montrant la tour Cabot et son emplacement au sommet de Signal Hill.; Parks Canada Agency/Agence Parcs Canada.
Vue générale
Vue générale de Signal Hill, montrant l'élément paysager de Signal Hill de 106 hectares et ses falaises escarpées le long de la mer.; Parks Canada Agency/Agence Parcs Canada.
Vue générale

Autre nom(s)

Lieu historique national du Canada de Signal Hill
Signal Hill
Signal Hill
Battle of Signal
La bataille de Signal Hill
Cabot Tower, Noone Room, South Castle, Frederick Battery, Fort Amherst
tour Cabot, Noone Room, South Castle, la batterie Frederick, fort Amherst

Liens et documents

Date(s) de construction

1697/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2008/02/27

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada de Signal Hill est situé à l'extrémité nord-est du port de St. John's. Il est composé de deux paysages culturels: Signal Hill et la rive sud du goulet. Signal Hill est la colline escarpée qui encadre l'entrée du port de St. John's, du côté nord, vers la baie Saint-Jean, qu'on repère facilement grâce au profil crénelé de la tour Cabot, et qui descend doucement en relief vallonné vers St. John's à l'ouest et vers le cours d'eau Quidi Vidi au nord. De l'autre côté du goulet, plusieurs sites fortifiés et de communications se trouvent sur un ruban de terre situé au pied des collines escarpées de Southside Hills, notamment Noone Room, South Castle, Frederick's Battery et le lieu historique national de Fort-Amherst. Aujourd’hui, le site patrimonial de Noone Room et sa zone de mouillage, appelée Ring Noone, sont enterrés sous un bassin d'amarrage industriel bâti dans les années 1980.

Valeur patrimoniale

Signal Hill a été désignée lieu historique national du Canada en raison de ses liens historiques importants avec la défense et les communications du Canada. Sa valeur patrimoniale a trait aux liens historiques des ressources des deux côtés du goulet, tels qu'illustrés par les deux paysages culturels, notamment par leur emplacement, leur orientation, leurs ressources naturelles et bâties, et surtout les vestiges de matériel de défense et de communication.

Signal Hill a été un site militaire depuis le XVIIe siècle, mais surtout pendant les quatre périodes suivantes : 1660-1697, 1697-1870, Première Guerre mondiale, et Deuxième Guerre mondiale. Il regorge aujourd’hui de toute une gamme de ressources civiles et militaires, dont des ouvrages situés sur la rive sud du goulet qui donne accès au port, y compris les vestiges du fort Amherst, une fortification britannique, achevée en 1777 par le capitaine Robert Pringle des Royal Engineers, qui servait à garder l'entrée du goulet. Le fort Amherst a également été désigné lieu historique national du Canada en 1951. En outre, le 15 septembre 1762, la colline a aussi été le théâtre de la bataille de Signal Hill - au cours de laquelle le lieutenant-colonel William Amherst à la tête d’un corps expéditionnaire a reconquis St. John's qui était aux mains des Français, un événement historique qui est en soi d'importance nationale.

Les premiers signaux reçus sur Signal Hill marquaient la transition fondamentalement moderne des signaux visuels aux signaux électroniques. Sur le site, on trouve la tour Cabot, construite de 1898 à 1900 pour servir de station de signalisation en remplacement du système instauré en 1704. Toutefois, jusqu'en 1958, on voyait encore, depuis la plate-forme de service de la tour Cabot, les drapeaux de signalisation hissés au haut de la colline. Le 12 décembre 1901, dans un ancien casernement militaire situé sur Signal Hill, Guglielmo Marconi a reçu le premier signal transatlantique sans fil. De 1933 à 1949, une station radiotélégraphique située au deuxième étage de la tour Cabot à été exploitée par la Canadian Marconi Co., puis par le ministère des Transports du Canada, de 1949 à 1960.

Sources: Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbaux, mai 1953, mai 1998; Énoncé d'intégrité commémorative, décembre 2001.

Éléments caractéristiques

Parmi les éléments clés contribuant à la valeur patrimoniale du lieu, notons:
- son emplacement des deux côtés de l'entrée du port de St. John's;
- son alignement nord-sud le long de l'entrée du port;
- l'élément paysager de Signal Hill de 106 hectares et ses falaises escarpées le long de la mer, la descente graduelle vers l'intérieur des terres, les multiples vallées, étangs, crêtes et pics;
- l'étroite bande de terre située au pied des collines escarpées Southside Hills et les vestiges d’ouvrages militaires et de communications qui s'y trouvent;
- les caps, anses et affleurements rocheux du goulet et le long de la côte;
- les vues et les sentiers reliant les diverses ressources de ces deux paysages culturels;
- la tour Cabot et son emplacement au sommet de Signal Hill, avec sa masse carrée de deux étages au toit aplati et sa tour octogonale de trois étages, son fenêtrage régulier, et ses formes néogothiques, notamment la tour, les créneaux, les cordons de pierre formant contraste, les contreforts d'angle et le parapet, sa maçonnerie aux grands blocs de grès rouge taillés irrégulièrement, les vestiges de son emplacement d'origine à titre d'ouvrage de communications (signaux);
- le contour au sol, la masse, et la forme initiale des ouvrages historiques, y compris la Poudrière impériale (vers 1798), l’abri du type Quonset (vers 1941), le dépôt d'explosifs de la Deuxième Guerre mondiale (vers 1940-45), des éléments des casernements (vers 1832) et des positions de pièces (vers 1796) de la batterie de la Reine, la batterie de Chain Rock (vers 1941), les emplacements du canon et du projecteur du fort Amherst (vers 1940-1945), ainsi que son phare (vers 1954);
- la conception, la technique et les matériaux de construction, la disposition et l'orientation des ouvrages historiques, reflétant une période spécifique (fin XVIIIe siècle, début XIXe siècle, début XXe siècle, Deuxième Guerre mondiale, après-guerre) et un type d'architecture militaire ou domestique, et surtout l'excellente exécution des matériaux de la Poudrière impériale;
- les traces archéologiques de structures plus anciennes sur les sites de ces édifices, et plus particulièrement celui du phare du fort Amherst;
- l'intégrité des sites archéologiques situés des deux côtés du goulet (tant exposés que souterrains, étudiés ou non), notamment leurs emplacements, orientations, contours au sol et profils, dispositions, composition, matériaux subsistants et leur exécution aux endroits suivants : la batterie de Chain Rock, les vestiges d'ouvrages militaires sur la crête du sommet, le Belvédère des dames, la batterie de la Reine, la cour de l'artificier, les vestiges du blockhaus et des casernements de George, les vestiges de la collines du Gibet et des Caronades, la vallée de Ross, et de l’anse Cuckold administrés par Parcs Canada, ainsi que ceux du fort Amherst, de la batterie de Frederick, du South Castle, et des ouvrages militaires non identifiés du XIXe siècle sur la rive sud du goulet;
- l’emplacement, la conception, les matériaux, l’exécution et l'équipement du phare du fort Amherst;
- l'intégrité matérielle des objets historiques mobiles, et en particulier du canon à tir rapide de 4,7 pouces (11,9 cm) trouvé à la batterie de Chain Rock, de la mitrailleuse Hotchkiss et du canon-bouche rayé de 9 livres administrés par Parcs Canada, ainsi que de deux canons à tir rapide de 4,7 pouces (11,9 cm) situés dans la batterie de la Deuxième Guerre mondiale du fort Amherst, non administrés par Parcs Canada;
- les vues depuis le côté sud de la batterie de Chain Rock sur la côte nord, ainsi que de Signal Hill sur St. John's, Quidi Vidi, le port de St. John's, la baie Saint-Jean et le long de la côte jusqu'au cap Spear.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Loi sur les lieux historiques nationaux

Type de reconnaissance

Lieu historique national du Canada

Date de reconnaissance

1951/05/30

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

1914/01/01 à 1919/01/01
1939/01/01 à 1945/01/01
1660/01/01 à 1697/01/01
1697/01/01 à 1870/01/01
1762/09/15 à 1762/09/15
1901/12/12 à 1901/12/12

Thème - catégorie et type

Économies en développement
Labour
Gouverner le Canada
L'histoire militaire et la défense

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Loisirs
Musée

Historique

Santé et recherche
Centre de recherche
Transport maritime
Phare ou aide à la navigation
Défense
Installation de défense militaire
Transport maritime
Installation portuaire

Architecte / Concepteur

s/o

Constructeur

Capitaine Robert Pringle, R.E.

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5ième étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

244

Statut

Édité

Inscriptions associées

Side view

Tour Cabot

Dressée au plus haut point du lieu historique national du Canada de Signal Hill, dominant la ville et l’océan, la tour Cabot est une structure carrée de 9,40 mètres (30 pieds), à…

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches