Home / Accueil

Bon match mesdames, messieurs... le patrimoine sportif du Canada

Parmi les nombreux attributs que l'on reconnaît au Canada, deux retiennent davantage l'attention : le temps et le sport. L'ancien premier ministre Pierre Elliott Trudeau a même déjà déclaré : « Le Canada est un pays dont les principales exportations sont les joueurs de hockey et les fronts froids. » Le climat constitue sans contredit pour les Canadiens une source inépuisable de sujets de conversation, mais c'est notre riche patrimoine sportif qui nous procure le plus de fierté, que nous aimons le plus analyser et dont nous aimons le plus parler. Au cours des cent dernières années, le Canada a produit un grand nombre d'athlètes qui ont acquis une renommée mondiale dans un large éventail de sports amateurs ou de professionnels.

Il n'y a pas à dire, les Canadiens adorent leurs sports, qu'ils les pratiquent eux-mêmes ou en soient simples spectateurs et, en ce sens, il ne fait aucun doute que le sport a façonné notre identité locale et nationale. D'un océan à l'autre, les lieux où cet enthousiasme collectif s'est manifesté et se manifeste encore aujourd'hui feront à jamais partie de notre paysage. D'ailleurs, plusieurs de ces lieux ont été reconnus et désignés par les divers ordres de gouvernement, par exemple des surfaces de jeu à ciel ouvert et des arénas couverts, étant donné l'importance qu'ils ont eue et leur contribution à la vie communautaire, et un grand nombre sont inscrits dans le Répertoire canadien des lieux patrimoniaux.Tecumseh Park, 1878, LAC PA-031482 / Parc Tecumseh, 1878, BAC PA-031482

Bien qu'il soit considéré aujourd'hui comme le passe-temps des Américains, le baseball a au Canada de profondes racines qui remontent au développement du jeu, au XIXe siècle. En effet, la première partie de baseball documentée au Canada a eu lieu à Beachville (près de Woodstock), en Ontario, le 4 juin 1838, et a été organisée pour célébrer l'anniversaire de naissance du roi George IV. Depuis, les terrains de baseball, comme le Labatt Memorial Park, situé à London, en Ontario, sont devenus courants dans de nombreuses communautés. Baptisé à l'origine Parc Tecumseh, le Labatt Memorial Park serait le terrain où le baseball se pratique depuis le plus longtemps sans interruption dans le monde. Il a été aménagé en 1877 et comprend une tribune couverte, des gradins non couverts construits en 1877 et un pavillon construit en 1937 pour abriter les vestiaires.

Rideau Hall Cricket Clubhouse, 2011 / Rideau Hall, Pavillon de cricket, 2011La tradition du cricket au Canada est probablement encore plus méconnue que les racines du baseball en notre pays. D'abord pratiqué dans la colonie qu'était le Canada au XVIIIe siècle, le cricket devient populaire par la suite parmi les soldats britanniques cantonnés en Amérique du Nord. De nombreux clubs de cricket voient le jour au XIXe siècle, dont le Ottawa Cricket Club, à qui l'on doit la construction du magnifique Pavillon de cricket situé sur les terrains de Rideau Hall, la résidence officielle du gouverneur général du Canada, à Ottawa, en Ontario. Le pavillon et le terrain accueillent encore aujourd'hui les adeptes de ce sport.Richmond lacrosse Team, 1947, City of Richmond Archives, 1977 7 9 / Équipe de la crosse de Richmond, archives de la ville de Richmond, 1977 7 9

La crosse, sport d'été officiel du Canada, a elle aussi une histoire riche dont certaines anecdotes relèvent davantage de la légende que de la réalité. Mise au point à l'origine par les Amérindiens, la crosse telle qu'on la connaît aujourd'hui fait son apparition  au milieu du XIXe siècle, la première rencontre internationale mettant aux prises le Canada et les États-Unis à New York en 1844. Les règles du jeu sont codifiées en 1860 par un dentiste montréalais du nom de William George Beers. La crosse en enclos, variante du jeu traditionnel, connaît une grande popularité sur la côte ouest au tournant du XXe siècle. L'enclos de crosse Brighouse à Richmond, en Colombie-Britannique, témoigne d'ailleurs de cette époque.

Enfin, un exposé sur le sport au Canada ne saurait être complet sans quelques mots sur le sport d'hiver national du Canada : le hockey. Ce sont les étudiants de l'Université McGill qui ont disputé à Montréal le 3 mars 1875 le premier match de hockey intérieur. De nos jours, pratiquement toutes les communautés du Canada possèdent leur Sunny Brae Rink, Moncton Museum / Patinoire Sunny Brae, musée de Moncton patinoire, qu'il s'agisse d'une surface extérieure saisonnière ou d'un aréna couvert doté des plus récentes technologies. La patinoire Sunny Brae à Moncton, au Nouveau‑Brunswick, est l'un des exemples architecturaux les plus remarquables de ce type d'installation. Achevée en 1922, la structure inspirée des arénas circulaires de la Rome antique était coiffée d'un toit conique qui a été détruit par le feu en 1928. Durant ses années d'exploitation, cette patinoire était la plus vaste en son genre dans les Maritimes.

Quel que soit leur degré d'implication dans le sport, les partisans ainsi que les athlètes amateurs et professionnels de tous horizons sont en mesure d'apprécier les lieux où s'est écrite l'histoire sportive du Canada, ses chapitres dramatiques comme ses chapitres enthousiasmants et émotifs. De toute évidence, le sport a le pouvoir d'unifier les peuples et de souder les communautés, mais le mérite des endroits qui accueillent les rendez-vous sportifs ne tient pas qu'à leur association au sport. Au fil de l'histoire, les installations sportives comme celles décrites ici ont également accueilli d'autres événements populaires, favorisant ainsi la richesse et la durabilité de leurs communautés. Vivement bravo à nos lieux de sport ! Continuons de reconnaître leur valeur et de les animer par notre présence. Hip hip hip, hourra !

LIENS CONNEXES